La Parisienne Libérée est chroniqueuse-chanteuse d’actualité à Médiapart. Scéniquement parlant, elle est souvent identifiable par sa perruque à cheveux rouges, comme par exemple dans la chanson Rien à cacher, interprétée avec Jérémie Zimmermann.

Nous l’avons rencontrée dans le cadre de nos pérégrinations pour le premier festival du domaine public que nous organisons en janvier prochain. Elle s’est montrée fort intéressée par le domaine public et ses enjeux et a décidé de l’intégrer dans sa chronique mensuelle Rythm & News avec une chanson inédite à la clé.

Inscrit dans l’article Rythm & News n° 3 : Macronscope et domaine public paru le 25 décembre sur Mediapart, voici le magnifique résultat, aussi bien pour la musique que pour les images et les paroles.

Le timing est parfait puisque nous sommes à l’aube du 1er janvier, date d’entrée de nombreux et illustres nouveaux auteurs dans le domaine public.
Or, justement, on peut croiser dans le clip des œuvres des peintres Kandinsky, Munch, Mondrian, du photographe Prokoudine-Gorski, du cinéaste indien Phalke, ainsi qu’une courte mais cinglante intervention d’Isabelle Attard en fin de vidéo ponctuée par un ironique « Voilà ! » d’Yvette Guilbert.

Pour préparer la chronique, une interview poussée de Romaine Lubrique a également été réalisée.

Merci à la Parisienne Libérée pour cette mise en lumière et en valeur du domaine public ! Quant à nous, nous tenons notre chanson du festival.

Annexe : Paroles de la chanson

DOMAINE PUBLIC

Paroles et composition : la Parisienne Libérée
Accompagnement : sampling de « Partie carrée »

Chaque année, le 31
Le domaine public est en joie
Des milliers d’œuvres sont soudain
Libérées de leurs ayants-droits

Elles s’offrent à tous les passants
Avec un sourire sympathique
Elles s’offrent à tous les talents
A toutes les fibres artistiques

Feuilleter, interpréter

Rééditer, contempler,
projeter, coloriser,
Partager, télécharger


Sans demander la permission
Nous sommes enfin autorisés
A poursuivre la création
Que d’autres avaient commencée

Et même si nous n’avons rien
Nous voilà riches, tout à coup
Millionnaires en biens communs
Le domaine public à nous !

Imiter, représenter
Adapter, parodier,
imprimer, rediffuser,
Mashuper, copier-coller

Trop souvent copyfraudé
Sans qu’on songe à protester

Confisqué, privatisé
Le domaine public est pillé

Interdit de photographie
Interdit de reproduction
Consultable oui, mais pas gratuit
Ou en basse définition

Exposer, interpréter,
Streamer, Détourner,
Combiner, citer, sampler,
Restaurer, remixer

Le droit d’auteur a bon dos
Les éditeurs savent cela
Combien de Victors Hugos
Vivent aujourd’hui au RSA ?

Le droit d’auteur oui bien sûr
Mais pas celui des grandes fortunes
Ces sociétés qui capturent
Les auteurs à titre posthume

Orchestrer, saturer,
Enseigner, transposer,
Écouter, numériser,
Jouer, gifanimer

Ce soir c’est le réveillon
Des œuvres célèbres ou inconnues
S’affichent enfin sans façon
Elles se baladent dans la rue

Bibliothèque fantastique
Muséum à portée de clic
Infinie boite à musique
Bienvenue dans le domaine public !

Voir en ligne : Rythm & News n° 3 : Macronscope et domaine public (Mediapart)

>>> Publié le , par aKa

>>> Source @ http://romainelubrique.org/la-parisienne-liberee-domaine-public

Fermer le menu
more