Les créatifs culturels (en anglais américain « Cultural Creatives » dont le sens est plus proche de « créateurs de culture », traduction préférée par certains1) sont un vaste groupe socio-culturel qui serait à la pointe du changement social, et qui a été mis en évidence par le sociologue américain Paul Ray et par la psychologue américaine Sherry Anderson. Ils regroupent des individus ayant en commun d’adopter une vision globale et « intégrale » du monde, et le partage d’un ensemble de valeurs. Les individus composant ce groupe socio-culturel cherchent notamment à favoriser la faible dépendance vis-à-vis des modes de consommation industrialisés, de chercher à favoriser le développement personnel et spirituel, de remettre l’humain au cœur de la société, de refuser les dégradations environnementales, notamment celles induites par l’exploitation des ressources naturelles et de rechercher des solutions nouvelles aux problèmes personnels ou sociaux (par exemple sans fausse antinomie entre engagement et vie personnelle). Composant moins de 4 % de la population nord-américaine avant les années 1960, ils rassemblaient 26 % de la population adulte en 1999 (50 millions d’adultes), et 34,9 % de la population adulte en 2008 (80 millions d’adultes).

Les Créatifs Culturels intègrent simultanément quatre pôles de valeurs, qu’ils mettent en pratique:

  1. l’ouverture aux valeurs féminines (place des femmes dans la sphère publique, question de la violence faite aux femmes…)
  2. l’intégration des valeurs écologiques et du développement durable (avec un intérêt pour l’alimentation biologique et les méthodes « naturelles » de santé)
  3. l’implication sociétale (implication individuelle et solidaire dans la société)
  4. le développement personnel (avec une dimension spirituelle, et un intérêt pour les nouvelles formes de spiritualité, l’idée étant: « connais toi toi-même si tu veux agir sur le monde »)

Les Créatifs Culturels se diviseraient en deux sous-populations :

  • un noyau central, dit « avancé ». Ce sont les « Créatifs Culturels spiritualistes ». Ces leaders de la nouvelle culture se préoccuperaient à la fois de l’aspect environnemental, de l’aspect sociétal (justice sociale) ainsi que du développement « psycho-spirituel ».
  • une périphérie, composée de « Créatifs Culturels écologistes », qui n’incluent pas vraiment la dimension spirituelle dans leur univers. Pour ces Créatifs Culturels, à la différence des « Créatifs Culturels spiritualistes », le lien entre développement personnel et l’engagement social ou l’écologie n’irait pas de soi, et ne se ferait que prudemment.

 

>>> Source & + d’infos @ https://fr.wikipedia.org/wiki/Créatifs_culturels

Wikipédia - L'encyclopédie libre

Fermer le menu
more