#3.30 La sélection de mars 2018

#3.30 La sélection de mars 2018

7 minute(s) de lecture

Comme chaque mois, vous trouverez ci-après quelques liens issus principalement de mes autonews (et/ou de mon shaarli) :

+ BONUS @

D.Tube – La plateforme vidéo libre et décentralisée grâce à Steem et IPFS – Korben
Nombreux sont les projets qui se sont cassé les dents en essayant de détrôner YouTube. Et je doute que cela arrive prochainement.
Toutefois, c’est toujours intéressants d’observer ces nouvelles plateformes. Et aujourd’hui, il y en a une qui a retenu mon attention.
Il s’agit de d.tube, une plateforme vidéo lancée en milieu d’année dernière.
Vie privée et politique – nIQnutn
Récemment, j’ai cherché des informations sur ce qu’on appelle la “vie privée” et ce qui avait déjà été dit sur le sujet. Ce n’est pas toujours facile de pouvoir discuter et convaincre les autres si on est pas capable d’appréhender soi-même correctement le concept et d’être claire dans son argumentation.
Guide sur la confidentialité et la vie privée avec Windows 10 diffusé auprès de la police française – Tuxicoman
Voici le Guide sur la confidentialité et la vie privée avec Windows 10 diffusé auprès de la police française. Le moins que l’on puisse dire c’est que son contenu est alarmant sur le pillage des informations personnelles effectuées par Microsoft.
PeerTube : Y’a déjà plein de vidéos ! – Framablog
Hier, nous avons publié un long article présentant la bêta de PeerTube. C’est bien. Mais si ce logiciel sert à créer et fédérer plein de petits « YouTube maison », autant parler des vidéos aussi, non… ?
Les moteurs de recherche qui ne tracent pas les internautes s’invitent dans Firefox et Vivaldi – Tech – Numerama
Ca bouge du côté des navigateurs et des moteurs de recherche. En mars, Firefox a fait une place à Qwant sur la version française de son logiciel. De son côté, Vivaldi propose DuckDuckGo pour les recherches dans les fenêtres privées.
ToS;DR – répondre au plus grand mensonge d’Internet – Framablog
ToS;DR ou « Terms of Service ; Didn’t Read » pour « Conditions Générales d’Utilisation ; pas lues » est un projet cherchant à rendre plus compréhensibles toutes ces dizaines, voire centaines, de conditions générales d’utilisation que nous acceptons toute l’année sans les lire tout en cochant la petite case promettant le contraire.
Après une période de ralenti, ToS;DR s’enflamme à nouveau grâce à phœnix, une nouvelle version de leur outil de travail pour faciliter l’ajout de nouvelles entrées et permettre la participation de tout un chacun.
Le nom vient de l’expression anglaise « tl;dr » (too long, did not read) qui signifie qu’on va faire référence à un texte qu’on n’a fait que survoler.
L’Intelligence Artificielle et la nécessité de penser les droits collectifs sur les données – – S.I.Lex –
Le rapport « Donner un sens à l’intelligence artificielle » de la mission Villani a été remis hier. C’est un document assez volumineux (235 pages) qui mériterait de longs commentaires, mais je voudrais me concentrer sur une partie en particulier intitulée « Penser les droits collectifs sur les données », parce qu’elle rejoint certaines des réflexions que j’ai pu dérouler sur ce blog depuis plusieurs années à présent.
Non au filtrage obligatoire des contenus au nom du droit d’auteur ! | SavoirsCom1
Un vote crucial sur la proposition de directive européenne sur le droit d’auteur doit avoir lieu les 23 et 24 avril au Parlement européen. Il s’agira notamment pour la commission des affaires juridiques (JURI) de décider du sort de l’article 13 du texte qui vise à généraliser le filtrage automatique des plateformes. L’eurodéputée Julia Reda (Verts/EFA) a plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme sur les dangers d’une telle proposition. Mais malgré une forte opposition du monde associatif, les différentes moutures du texte comportent toujours ce point particulièrement préoccupant.
#FIXCOPYRIGHT
Pourquoi il est si difficile de quitter Facebook
Et c’est reparti pour une nouvelle controverse sur Facebook, qui viole à nouveau notre vie privée en permettant à d’autres de recueillir nos renseignements personnels. Certes, cette flambée-ci est importante et amène certains à envisager de quitter complètement Facebook. Mais, soyez-en sûrs, l’entreprise et la plupart de ses 2 milliards d’utilisateurs se réconcilieront. La grande majorité d’entre eux retournera sur Facebook, tout comme ils l’ont fait la dernière fois et toutes les autres fois auparavant. Car, comme dans toute relation abusive, les usagers ont développé une dépendance psychologique qui les rend accros – bien qu’ils sachent que sur certains plans, ce n’est pas bon pour eux.

+ de news @ geek’Autonews

& + de news @ sam7’Autonews & Sam7’Shaarli

Bonnes découvertes & bonnes lectures.


Si vous aimez ce que je (re)diffuse & si vous voulez me soutenir :
Vous pouvez m’aider à continuer en faisant un don en Ğ1 @

7xRaTrsX7T9vUeuyDEK7nAQaKES6TGqjnhH3xbHtgKTZ

more